Profil d’emploi : Éducatrice à la petite enfance

Qui es-tu? Stéphanie,  27 ans

Quel est ton métier? Éducatrice à la petite enfance

Depuis quand occupes-tu cet emploi? Je suis un peu on & off depuis 2009. Je n’occupe pas d’emploi comme éducatrice dans le moment présent puisque je suis toujours en congé de maternité, étant maman dune petite fille d’un an. Je reste à la maison avec elle !

En langage vulgarisé, tu fais quoi ? Une éducatrice, ce n’est pas une gardienne ! Une éducatrice, ça fait de tout… De la planification, à l’organisation et au déroulement des activités avec les petits, servir les repas et collations, changement de couches et aide au potty training (utilisation du petit pot !). Il faut aussi jouer au gardien de la paix avec les petits amis de tous les âges !  En gros, je suis celle qui accompagne les enfants dans les premières années avant l’école. Je les aide à se développer, à apprendre tout en jouant. Tous vos petits comptent sur moi pour les garder occupés et heureux tout au long de la journée. Je suis toujours là pour eux : quand ils ont de la peine et qu’ils sont blessés aussi !  Main dans la main, nous avons grandi 🙂

Qu’est-ce qui t’as amené où tu es dans ton cheminement de carrière? Pour moi, ça a toujours été clair que j’aimais les enfants. Faire des activités et apprendre des tas de trucs aux tout petits est quelque chose que j’aime faire naturellement donc, quoi de mieux que de devenir éducatrice !?

Quand tu étais petit, tu voulais faire quoi ? Je voulais être enseignante.

Par quelles études ou formation es-tu passé pour arriver où tu es ? Une formation collégiale technique d’éducation a l’enfance. 3 ans !

À quoi ressemble ton environnement de travail ? Tout est petit et plein de couleurs. Le mobilier est adapté aux enfants (toilettes, chaises, tables) donc on se sent comme un géant parfois haha. C’est en général très bruyant, sauf durant la sieste, et il y a des jouets partout !

Trois qualités obligatoires pour faire ce métier? Beaucoup de patience (on répète souvent!), un grand cœur (pour tous les amis) et de l’énergie (8 enfants en bas-âge, c’est intense!)

Le plus gros turn-off de ton métier? J’ai de la difficulté avec les parents qui  ne comprennent pas les pourquoi nous leur demandons de ramener leur enfant à la maison (souvent parce qu’ils sont malades) et qui nous les emmènent quand même ou les laissent pour la journée. On doit alors prendre soin d’un petit loup qui ne feel pas, ça me brise le cœur. Ca arrive aussi qu’ils négligent d’amener les vêtements plus chaud pour l’hiver et qui se demandent ensuite pourquoi leur enfant a froid. (*soupir*)

Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier? Voir les enfants grandir,  les aider à apprendre, les câlins et la joie qu’ils démontrent quand ils me voient arriver le matin,  ça fait chaud au cœur.

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction, quel métier ferais-tu ?Jaime bien mon métier, mais j’aimerais ouvrir ma propre garderie! Chaque CPE ou garderie a ses règles et son climat de travail. En tant qu’éducatrice tu ne peux pas choisir comment tu veux que les choses se passent. Je préfèrerais être en mesure de choisir mon programme éducatif et d’offrir aux enfants un environnement plus adapté à qui je suis. Aussi, j’ai plein d’amies qui ont des bébés et qui veulent tellement que je m’occupe de leur bébé, chose que je ne peux faire en ce moment car je ne peux pas choisir les enfants qui sont pris dans les CPE. *hihi*

Un souvenir qui te rend fier de ton travail ? Quand j’ai aidé un petit de 4 ans à finalement être propre… Il était tellement fier de lui, et moi aussi ! C’était beau de voir son progrès et le bonheur dans son visage. C’était difficile et il a réussi grâce à mes encouragements et mon assiduité.

Un conseil aux jeunes qui voudraient s’orienter vers ton métier. Être éducatrice c’est une vocation. Il faut vraiment aimer ça pour le faire sinon tu ne seras pas heureux ou heureuse.

EN RAFALE :

–          Univers féminin ou Masculin ?   Féminin

–          Bureau ou route ? Bureau (locaux)

–          Conciliation travail-vie privée ou workaholic ? C’est quand même bien balancé mais si tu es intense tu peux passer ta fin de semaine à trouver des idées d’activités ou de thème.

–          Paperasse ou travail manuel ? Travail Manuel (il y a un peu de paperasse mais très peu)

–          Travail solitaire ou en équipe ? En équipe

Stéphanie Murray

maman à la maison et éducatrice à la petite enfance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s