Profil d’emploi : Mécanicien de petits moteurs

Nom et âge?   Alain, 28 ans.

Quel est ton métier ?   Mécanicien de petits moteurs

Depuis quand occupes-tu cet emploi? près de 7ans

En langage vulgarisé, tu fais quoi?   Je répare des outils, majoritairement à essence mais aussi électriques. J’ai beaucoup de contact avec la clientèle puisque je fais aussi de la vente d’équipement neuf (tondeuses, souffleuses, scies, génératrices), de la recherche de pièces pour les clients.  Au quotidien, j’utilise le chariot élévateur pour recevoir les grosses commandes, je donne des mini-formations à chaque client qui lui, achète un équipement spécialisé pour le travail qu’il doit effectuer. Je suis aussi porté à faire de la cueillette et livraison de machines et l’inventaire de nos pièces.

Qu’est-ce qui t’as amené où tu es dans ton cheminement de carrière?   J’ai d’abord suivi un DEP comme machiniste après l’école secondaire. Suite à ceci, j’ai travaillé dans ce domaine durant près d’un an. Je ne me sentais pas a ma place car ce métier tourne autour du travail à la chaine et la répétition, ce qui m’intéressait peu. Je me suis donc retrouvé une fois de plus à l’école pour une année et demi pour suivre le cours  » Mécanique de véhicules légers  ». Métier connexe avec le machinage, j’ai réussi haut la main et je me suis retrouvé dans mon stage final à l’endroit ou je travaille toujours depuis près de 7 ans. ( Ils m’ont gardé, je devais bien faire l’affaire ! )

Quand tu étais petit, tu voulais faire quoi ?  Ingénieur en blocs LEGO. (no jokes)

Par quelles études ou formation es-tu passé pour arriver où tu es ? Mis à part des mes 2 DEP,  j’ai eu droit à plusieurs formations spécifiques par plusieurs compagnies d’équipement professionnel et résidentiel ( Stihl, Echo, Husqvarna, Shindaiwa, Toro, Briggs & Stratton, Kohler, etc.. ). J’ai toujours apprécié réparer des trucs, les améliorer, utiliser mon sens de la débrouillardise ainsi que de la logique mécanique. J’ai eu plusieurs beaux projets que j’ai pu mener à terme durant mon programme. Mon cours favori durant mon DEP de mécanique étais celui de schémas et croquis ainsi que apprentissage au travaux d’ateliers ( limage, perçage, etc ) pour la simple et bonne raison que j’ai pu rester a la maison, car ceux ci m’ont été crédités par la commission scolaire, mon expérience étant reconnue ! 😀

Décris-moi ton environnement de travail. Le plus clair de mon temps est passé dans un atelier de mécanique assez gros, car nous entreposons tous les équipements neufs et usagés ainsi que ceux en réparation. Nous avons une chambre d’essai ventilée pour démarrer les moteurs, un showroom à l’avant du magasin, un comptoir pour les pièces et la réception de machines à réparer. Pour ce qui est des odeurs, assez simple : l’essence surtout, mais très peu percevable car nous ne démarrons pas de moteurs là où l’on travaille, on le fait dans la pièce ventilée. Chacun des mécaniciens (nous sommes 6) est jumelé par deux, par endroit de travail.

Trois qualités obligatoires pour faire ce métier ? Débrouillardise, sens de la logique, rapidité d’apprentissage.

Le plus gros turn-off de ton métier ? Le salaire, malheureusement. À mon avis, c’est un métier beaucoup trop sous-estimé par la plupart des gens. Il faut comprendre que pour bien des gens, je ne répare qu’une scie à chaîne, mais à mes yeux,  je suis spécialiste quand même, tout comme votre dentiste.

Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier ?
Le contact direct avec les clients. Je suis une personne chanceuse qui a un don unique pour discuter et conseiller précisément les clients qui entrent et sortent de mon lieu de travail. Je m’assure de répondre à leurs besoins au meilleur de mes connaissances.

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction, quel métier ferais-tu ? Je ferais un métier qui ne demande aucun diplôme en fait, je serais musicien professionnel.  Je suis déjà musicien comme sideline depuis plus ou moins 10 ans, et je joue du drum depuis plus de 15 ans.  Je suis d’ailleurs présentement dans le groupe  » Pacific Alive  » qui essaie fort de percer dans ce milieu beaucoup trop contingenté (beaucoup de groupes et peu de place). Je souhaite un jour que mon band finisse par réussir au point de pouvoir dire que je gagne ma vie avec la musique.  Pour les curieux, vous pouvez visiter notre page web (ici).

Un souvenir qui te rend fier de ton travail : Toutes les fois ou les clients ont rappelé ma patronne pour leur laisser savoir à quel point le  »jeune avec les tattoos » les avait si bien servi et informé. L’habit ne fait pas le moine comme on dit !

Un conseil aux jeunes qui voudraient s’orienter vers ton métier? C’est un métier qui ne cesse de changer (nouvelles machines = nouvelles technologies lié a ce type d’équipement ) Donc si tu aimes la diversité à tous les jours, cela serait parfait pour toi.

EN RAFALE !

  • Univers féminin ou Masculin ? Masculin ( mais de plus en plus populaire chez les femmes )
  • Bureau ou route ? route
  • Conciliation travail-vie privée ou workaholic ? travail-vie privée
  • Paperasse ou travail manuel ? travail manuel
  • Travail solitaire ou en équipe ? en équipe

Alain Lebarbé

10462719_10154292071970576_7235912002286736973_nMécanicien de petits moteurs chez Jean Guglia et fils

10344 Boulevard Saint-Laurent, Montréal, QC H3L 2P2

(514) 387-0871

Publicités

Une réflexion au sujet de « Profil d’emploi : Mécanicien de petits moteurs »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s