Chef comptable (restaurant) – C’est pas plate !

 Qui es-tu?  Jacinthe, 26 ans

Quel est ton métier? Chef comptable pour des restaurants

Depuis quand occupes-tu cet emploi? Mai 2013

Pour le commun des mortels, tu fais quoi?  Comme je travaille pour une petite entreprise, je fais beaucoup plus de choses qu’ordinairement un chef comptable ferait. Mon patron possède 6 restaurants, chacun traité de façon individuelle. Je dois contrôler et analyser les ventes, les achats ainsi que les inventaires de chacun des restaurants. Je décide des paiements des fournisseurs (qui on paie et quand on le fait). Je prends des ententes avec eux, si nécessaire. Je fais également, en début d’année, un budget qui doit être respecté par les restaurants. À chaque fin de mois, je créée un rapport qui démontre les écarts entre la réalité et le budget préétabli en début d’année. Ensuite, je dois travailler en équipe avec les gérants pour améliorer leurs résultats ou les maintenir selon les résultats de mon analyse.

De plus, je m’occupe également des ressources humaines, par exemple, je m’occupe de remplir les documents pour un nouvel employé, d’ouvrir et de fermer les dossiers ainsi que de les payer. Je m’occupe également du dossier de la CSST. Donc, c’est moi, qui s’occupe des blessures au travail (ce qui arrive rarement) et des congés de paternité et/ou maternité.

Finalement, je m’occupe de tous ce qui est gouvernemental : les déclarations de TPS/TVQ et les déclarations d’impôts des 6 compagnies.

Qu’est-ce qui t’as amené où tu es dans ton cheminement de carrière? (événements ou cheminement personnel) En sortant de l’Université, je ne trouvais pas d’emploi dans mon domaine. Comme j’avais un DEC en comptabilité, je me suis dit que j’allais me trouver un emploi dans ce domaine. C’est ce que j’ai fais. En 2012, je me suis devenue technicienne comptable pour la compagnie pour laquelle je travaille présentement. En mai 2013, ma patronne, qui était la chef comptable, a donné sa démission du jour au lendemain et le propriétaire m’a offert le poste. Mon patron a eu confiance en moi, ce qui est assez gratifiant en soi !

Quand tu étais petite, tu voulais faire quoi ?

J’ai toujours dis à ma mère que je voulais travailler dans un bureau. Quand ma mère me demandait ce que je voulais faire dans le bureau en question, je répondais «Ben je ne sais pas moi, plein de choses». C’est ironique, parce que c’est un peu à ça que mon emploi se résume. Par contre, j’ai toujours eu un faible pour l’enseignement. Si j’ai un changement de carrière à faire un jour, je vais aller enseigner la comptabilité au CEGEP.

Par quelles études ou formation es-tu passé pour arriver où tu es ? (décris tes cours, ton cours favori, un projet spécial d’école,etc)

Comme mentionné plus haut, j’ai un DEC en comptabilité et gestion. Par contre, j’ai aussi un BAC en administration des affaires profil gestion des opérations. En ce moment, je fais quand un peu de gestion, mais je suis plus du côté de la comptabilité. La partie que j’ai préféré de mon CEGEP a été mon cours de création d’entreprise. On devait faire un plan d’affaire de A à Z, ce qui nous montrait tous les aspects d’une entreprise. À l’Université, j’ai particulièrement aimé  la restructuration d’entreprises ainsi que l’ordonnancement. En ce qui concerne la restructuration, on est allé directement dans une compagnie, il fallait trouver ses failles et trouver des solutions pour qu’ils puissent s’améliorer. Pour l’ordonnance, on devait trouver une usine et leurs créer un tableau de production pour que leurs marchandises sortent à l’heure et à temps. Dans les deux cas, c’est des cours assez concrets où on travaillait de pair avec les entreprises et où on pouvait constater les résultats de nos analyses. Nous n’avions pas l’impression de travailler dans le vide.

Par contre, les cours que j’aimais le moins sont ceux concernant l’approvisionnement. Et, ce sont eux qui me servent le plus en ce moment dans mon emploi. Comme quoi, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve et qu’il ne faut pas se limiter à ce qu’on aime dans la vie, sinon je ne serais probablement pas dans ce poste-là.

A quoi ressemble ton environnement de travail ?

Je travaille dans une entreprise familiale. Au bureau chef, où se situe mon bureau, nous sommes seulement 2 personnes à ne pas être de la famille. Je travaille avec un laptop, car internet, le courriel, excel, word et simple comptable sont ultra importants pour mon travail quotidien. De plus, comme, je ne travail pas directement dans les restaurants, on utilise énormément le téléphone, les messages textes ainsi que le logiciel dropbox. Dropbox, sert à partager tous les documents requis pour notre gestion quotidienne avec seulement le bon restaurant. Ce qui a fait en sorte que notre consommation de papier à diminuer d’une façon assez drastique. (yay écologie!)

Trois qualités obligatoires pour faire ce métier ?

Il faut absolument être organisé, discipliné et minutieux.

Le plus gros turn-off de ton métier ?

Je suis quelqu’un qui a beaucoup de misère avec la routine, et à la longue les mois se ressemblent. De plus, comme je suis dans une entreprise familiale, mon patron a tendance à penser qu’on est disponible 24hrs/24hrs et 7jrs/7jrs, ce qui est vraiment pas le cas.

Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier ?

  • Ne pas avoir de patron derrière moi, mon patron est le président et il me laisse gère mon ouvrage comme bon me semble.
  • Savoir que ma job a un impact sur la longévité de l’entreprise.
  • Sentir que je suis important au sein de la compagnie
  • Avoir la reconnaissance de mon patron (au moins une fois semaine, ce qui est rare dans plusieurs compagnies)

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction, quel métier ferais-tu et pourquoi?

Je serai probablement archéologue spécialisée en égyptologie. Je suis une mordue d’histoire, surtout de l’histoire de l’ancienne Égypte. Par contre, je mêlerais la photo à tous ça, car c’est un de mes passe-temps favoris. Alors, pour résumé, je serai une photographe-égyptologue qui voyagerais à travers le monde.

Un souvenir qui te rend fier de ton travail

Avoir mis en place les budgets, pour ainsi avoir une idée plus précise de leurs ventes et de leurs dépenses par mois. Grâce à ça, on est capable d’augmenter leurs profits.

Un conseil aux jeunes qui voudraient s’orienter vers ton métier

D’être persévérant. Ne pas viser le haut de l’échelle en sortant de l’école. On fait sa marque petit à petit dans une entreprise et souvent au bout de la ligne, on est récompensé.

EN RAFALE !

Univers féminin ou Masculin ? Masculin

Bureau ou route ? Bureau

Conciliation travail-vie privée ou workaholic ? Workaholic

Paperasse ou travail manuel ? Paperasse

Travail solitaire ou en équipe ? Travail d’équipe

Jacinthe Gilbert

Comptable en Chef – Le Pizzaiole et Muv Box

MUVBOX_logo_R10487653_10152500919510731_2113379467_n

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s