Massothérapeute : L’art de créer la détente.

stock-photo-17846096-back-massage-at-the-spa Qui es-tu? Mélanie

 Quel est ton métier? Massopraticienne

 Depuis quand occupes-tu cet emploi? Depuis environ une dizaine d’année

 En langage vulgarisé, tu fais quoi? Je fais du massage suédois. C’est une technique de massage qui a pour but de réduire la  douleur physique et de relaxer les gens. Il ya des techniques de massage que l’on appelle psycho-corporel, utilisés notamment dans  le massage californien et qui travaille plus au niveau émotionnel et sur le système nerveux. Les manœuvres sont des longs mouvements fluides. La technique que je privilégie est appelée bio-mécanique. Les manœuvres sont séquentielles, voir profondes qui travaillent les tensions musculaires. Rien n’empêche que nous pouvons aussi faire des longs mouvements fluides et superficiels mais ce n’est pas l’essentiel du massage. Nous travaillons en superficie seulement pour détendre la musculature et activer la circulation sanguine. Lorsque les muscles sont détendus, nous appliquons des manœuvres plus pointues et pouvons pénétrer plus profondément dans la musculature. Ce sont des massages qui se font sur la peau avec de l’huile, ce qui implique de la nudité. La personne est toujours recouverte avec un drap que nous dégageons lorsque l’on veut masser une région précise. Cependant, d’autres formes de massages comme le shiat su ou le massage sur chaise se fait tout habillé.

Pour plus d’information sur les diverses sortes de massages voir ici.

Qu’est-ce qui t’as amené où tu es dans ton cheminement de carrière?  Je suis une personne affectueuse et j’aime être en contact avec les gens. Jeune, ma famille me demandait souvent des petits massages d’épaules car j’étais douée et j’aimais faire du bien à mes proches.

Quand tu étais petite, tu voulais faire quoi?

Plusieurs choses (lol). Thanatologue, médecin, infirmière…

Par quelles études ou formation es-tu passé pour arriver où tu es ? J’ai fait une formation de 450 hr chez Guijek. C’est une école privée donc le coût est très élevé (environ 10$ de l’heure). Pour améliorer mes connaissances, je fais parfois des formations de fin de semaine.

À quoi ressemble ton environnement de travail?

Je travaille parfois dans un spa, en collaboration avec une secrétaire qui est chargée de prendre les rendez-vous. Mes outils de travail sont principalement mes mains et de l’huile à massage. Il y a aussi une table de massage, des coussins, des couvertures, une chaise, de la musique relaxante et des chandelles. Parfois les pièces de travail sont étroites et je travaille souvent dans l’obscurité ou avec une lumière tamisée. Le bureau de travail est aussi partagé par d’autres massothérapeutes. Donc, il est important de laisser la pièce de travail propre lorsqu’on quitte. Dans le milieu des spas, il y a parfois de la compétition entre collègues à savoir qui est la meilleure et qui attire le plus de clients. Certains spas donnent des bonus lorsque les clients demandent pour nous.

Je préfère travailler au domicile des gens car le salaire est plus élevé (80$ de l’heure). Dans l’environnement des spas, nous pouvons gagner environ 25 $ de l’heure du massage. Nous devons fournir des journées de disponibilité et attendre que la secrétaire nous appelle. Parfois, il n’y a aucun massage et donc, pas de paye non plus. Lorsque les journées sont occupées, je peux faire 5 ou 6 massages dans la journée et cela est très épuisant.

Au domicile des gens, j’apporte avec moi l’équipement mentionné plus haut. Il peut arriver que les clients achètent l’équipement car ils reçoivent souvent des massages à domicile. De cette façon c’est plus simple pour nous car nous n’avons pas à transporter la table de massage, qui est très lourde. Le prix du massage est réduit de 10 ou 20$ dépendamment de la distance à parcourir pour se rendre sur les lieux.

Je pratique aussi à mon domicile mais c’est réservé pour les amis seulement. Aucun inconnu pour des raisons de sécurité et d’intimité.

Trois qualités obligatoires pour faire ce métier? Nous devons être calme, à l’écoute du client (écoute corporelle, sensibilité kinesthésique), empathique.

Le plus gros turn-off de ton métier ? Travailler dans un spa et faire des massages à la chaine.Le pire est l’incompréhension de certains hommes qui mélangent massage et sexualité. On nous avait mis en garde à l’école de ce genre de demandes formulées par les hommes. Même que, en entrevue dans certains salons, ils te demandent si tu es prête à faire ‘’la grande évasion’’. (lol). Même en étant avertie, ça surprend un peu à chaque fois.

Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier?

C’est un milieu relaxant donc on se sent très calme et détendu en travaillant. Aussi, cela fait plaisir de savoir que l’on a soulagé la douleur de quelqu’un. Il y a le sentiment que notre travail procure du bien-être et on se sent utile à la société.

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction, quel métier ferais-tu?

Osthéopathie ou psychologue

Un souvenir qui te rend fière de ton travail?

Un jour, une dame qui avait une grosse cicatrice sur une jambe est venue pour un massage. Je lui ai demandé si elle voulait que je touche (masse) sa jambe. Elle m’a répondu : « Tu peux toucher mais ça ne sert à rien car je ne ressens aucune sensation » En lui prodiguant le massage, j’étais un peu horrifiée par la vue de cette cicatrice. Comme dans plusieurs disciplines la notion du non-jugement est importante en relation d’aide et en massothérapie, c’est encore plus vrai car tout se ressent par le toucher. En effet, nous sommes connectés directement à la personne en la touchant et celle-ci peut ressentir les émotions qui passent dans les mains d’une massothérapeute. Je ne voulais pas que la dame ressente cette peur dans mes mains et c’est dans une attitude de non-jugement et d’empathie que j’ai massé la jambe de cette femme. À la fin du massage elle m’a confiée que c’était la première fois qu’elle ressentait sa jambe. Personne ne l’avait jamais massé comme je l’ai fait.

Qu’est-ce que pratiquer ton métier t’as appris à propos de toi-même?

Je suis une personne très dynamique et stressée. Je parle beaucoup et en massothérapie ce n’est pas nécessairement une qualité. Par contre, lorsque je travaille tout est différent. Je suis une toute autre personne. C’est à dire calme et à l’écoute.

Un conseil aux jeunes qui voudraient s’orienter vers ton métier :

C’est important de prévoir des économies pendant la formation. Aussi, nombreuses sont les personnes qui pratiquent et ne respecte pas leur corps. Ex : Faire beaucoup de massages dans la journée, mettre plus de pression que l’on peut sur les mains pour faire plaisir à un client. Notre corps et surtout nos mains sont nos outils et il faut respecter nos limites. Faire des étirements, du sport. Être calme et capable de créer une ambiance qui est propice à la relaxation.

 

En RAFALE !

Milieu féminin ou masculin? Milieu surtout féminin. Les clientes aiment se faire masser par les femmes et les hommes préfèrent aussi. Les hommes réussissent bien dans le domaine du massage sportif. Dans le milieu des spas, j’ai souvent entendu mes compagnons se plaindre qu’ils ont moins de clients.

En équipe ou seul? Les deux, cela dépend si on est à notre compte ou si l’on travaille dans un spa, hôpital, centre de gym….

Bureau ou route ? Les deux aussi!!!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s