Profil d’emploi : Effets spéciaux ( digital matte painting) et photographie

Le monde du cinéma est fascinant. On pense souvent aux métiers d’acteur, réalisateur, éclairagiste ou caméraman. Pourtant, il se passe beaucoup de choses une fois que le film est filmé. Le travail de ces gens est invisible mais tout de même primordial au succès d’un film au box office. Par exemple : avez-vous déjà vu un film où vous vous êtes dit que les effets spéciaux étaient mal réussis ? Qu’avez-vous ensuite pensé de la qualité du film? Valentin nous parle de son métier de Digital Matte Painter, à mon avis un vrai magicien du cinéma moderne.

Salut ! Qui es-tu? Valentin, 24 ans

Tu sors d’où? De la plus belle ville française, Annecy et ses campagnes alentours. Des alpes, en somme. C’est beau et il y a plein de trucs à faire l’été comme l’hiver.

Quel est ton métier? Je travaille en tant que Digital Matte Painter dans les effets spéciaux et j’entretiens ma passion de la photographie à mes heures perdues (et gagnées)

Depuis quand œuvres-tu dans ce domaine? Je travaille dans les effets spéciaux depuis deux ans et demi maintenant. J’ai commencé à travailler sur Montréal il y a un peu plus d’un mois. Avant ça, j’étais sur Paris. Concernant la photo, j’ai appris tout le bagage technique il y a 5 ou 6 ans mais cela fait un ou deux ans que j’y donne un objectif vraiment poussé.

En langage vulgarisé, tu fais quoi ?  Être Digital Matte Painter c’est réaliser des décors numériques à l’aide de logiciels 2D comme Photoshop et de logiciels 3D, pour le cinéma. Je travaille sur des blockbusters hollywoodiens. Pour ma deuxième occupation, eh bien je fais des photos. Ça reste assez simple dans le concept.

Qu’est-ce qui t’as amené où tu es dans ton cheminement de carrière? Ça s’est fait plutôt simplement. J’étais très attiré par le cinéma et le graphisme lorsque j’étais ado, j’ai donc voulu entrer dans une école traitant de ça et je suis tombé au final un peu par hasard dans la seule école d’effets spéciaux d’Europe, ArtFx (située à Montpellier en France). C’est donc là bas que j’ai appris mon métier, mais aussi les bases de la photo.

Quand tu étais petit, tu voulais faire quoi ? Alors je crois que le premier métier que je voulais faire c’était dessinateur, j’en suis pas très loin au final. Après ça devait être pilote d’hélicoptère. Bon pour le coup, il y a encore du chemin mais je ne désespère pas.

Par quelles études ou formation es-tu passé pour arriver où tu es?  Je suis donc passé par ArtFx, en 4 ans. Ces études étaient plutôt géniales, ça n’a rien de conventionnel. On commence par apprendre les bases qui constituent les notions fondamentales pour appréhender les effets spéciaux comme la maîtrise de la composition, le dessin, la sculpture, la photo (!), l’histoire du cinéma et de l’Art. Puis, on apprend les différents logiciels sur lesquels on pourrait être amenés à travailler (une bonne grosse quantité à vrai dire) et enfin on se spécialise (le Matte Painting dans mon cas). La plupart de mes cours étaient vraiment fous mais ce que je retiens de ces 4 années c’est surtout la dernière d’entre elles. On doit réaliser un court métrage avec effets spéciaux, en équipe. Une de mes meilleures années à vrai dire, car pendant un an on a la possibilité de créer quelque chose d’assez conséquent et surtout personnel. (pour voir le film c’st ici)

A quoi ressemble ton environnement de travail? Mmmm c’est assez simple à décrire en fait : une très grande salle plongée dans un noir presque complet remplie d’ordinateurs et d’écrans procurant la seule source de lumière et autant d’artistes agglutinés devant à essayer de rendre leur image belle et cool. Les gens sont généralement tous assez cool et sympas (c’est nécessaire pour faire des images cools et sympas). Pour parler de la photo, mon environnement de travail consiste à mon ordi, mes deux appareils photos et les paysages et gens que je prends en photo.

Trois qualités obligatoires pour faire ce métier? Pour les deux je dirais qu’il faut de la patience, un esprit critique et ça aide, une envie de créer.

Le plus gros turn-off de ton métier? Travailler des heures sur des pubs de shampoing avec des réalisateurs et des clients désagréables. Pour la photo il n’y en a pas. Je ne fais pas ça professionnellement justement pour cette raison.

Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier ? Le matte painting : réussir une image qui demandait beaucoup de défis et finir dans les temps. Puis le petit plus c’est de voir son nom au générique. La photo : se trouver au moment parfait : un paysage incroyable, un modèle follement charismatique, une lumière somptueuse et une composition parfaite.

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction, quel métier ferais-tu et pourquoi? Sûrement de la musique. J’irais faire des jam au piano ! C’est ma grande frustration de ne pas savoir jouer d’un instrument ou chanter. La musique est un art qui procure tellement d’énergie, c’est assez unique.

Un souvenir qui te rend fier de ton travail? Fier je ne sais pas, c’est assez compliqué comme sentiment et ça dépend un peu du type de métier pratiqué de mon point de vue. Mais je n’ai pas de fierté particulière qui en ressort, je suis néanmoins sacrément content de faire ce (ces) métier (s) et ça me suffit.

Un conseil aux jeunes qui voudraient s’orienter vers ton métier : Pour les effets spéciaux, c’est un chemin un peu compliqué mais il ne faut pas hésiter à en emprunter beaucoup pour y parvenir, il n’y a pas de voie prédéfinie.

Pour la photo, si tu veux faire ça professionnellement, il faut savoir que c’est très compliqué. Il y a des milliers voire des millions de photographes dans la monde, la concurrence est rude. En revanche, n’hésitez pas à en faire même si ce n’est pas pour gagner votre croûte, c’est vraiment bon.

Une chanson ou une phrase qui te représente ?

« Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions. » N’y voyez pas une vision complètement pessimiste mais un amour de l’auteur de cette phase : Boulet (http://www.bouletcorp.com/)

Choisis un ou l’autre des deux mots

Univers féminin ou Masculin? Masculin

Bureau ou route? Les deux

Conciliation travail-vie privée ou workaholic? Conciliation

Paperasse ou travail manuel? Travail manuel

Travail solitaire ou en équipe? En équipe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s