Profil d’emploi : Auteur

Mon père a passé des années de sa vie à  » écrire son livre  » en solitaire, à vouloir la paix pour le faire. Il m’écrivait des contes issus du royaume de Sa Tête et il tapait les histoires que je lui racontais à l’oral sur le vieux Mac, pour me les raconter plus tard (pour les intéressés, ça parlait de dinosaures. À cinq ans, j’avais une fixation sur les diplodocus).  En somme, l’écriture a toujours fait partie de ma vie. Qu’est-ce que ça fait un auteur qui vit de son art littéraire en 2015? C’est la question que je me suis posée en cherchant quelqu’un pour ce profil d’emploi. J’aime bien lire Eric sur ses diverses tribunes (voir son nouveau site très hot juste ici) depuis quelques années et il a accepté de me parler de sa réalité.

Qui es-tu ? Eric Chandonnet, Montréalais d’adoption (je viens d’Amos en Abitibi), 37 ans.

Ton métier? Je suis auteur. (C’est moins long que de dire scénariste, chroniqueur, scripteur, concepteur, blogueur, etc.)

Depuis quand es-tu dans le milieu? J’ai eu ma formation à l’École de l’humour en 2008 alors je dirais que c’est depuis ce temps-là. Je suis aussi pauvre depuis 2008. 🙂

En gros, tu fais quoi ?  De façon vulgarisée, c’est beaucoup de « moi qui écris et réécris sur mon ordi ».

J’ai mes propres projets où j’écris mes chroniques ou mes super séries télé, mais je travaille aussi sur les projets d’autres personnes qui ont leur propre univers. Par exemple, des séries télé existantes ou pour des humoristes qui font de la scène ou de la radio.

Qu’est-ce qui t’as amené où tu es dans ton cheminement de carrière? J’ai été programmeur-analyste parce que c’était un métier populaire et payant dans lequel j’étais doué, mais j’étais très malheureux. Après cinq ans, j’ai décidé d’y aller pour un métier qui me passionne vraiment. (note de Sarah : je te lève mon chapeau)

Quand tu étais petit, tu voulais faire quoi ? Joueur de hockey professionnel! (Mais je patine seulement de reculons.) Je me rappelle aussi d’avoir voulu être comédien, mais dans le temps, j’étais trop jeune pour comprendre qu’il y a un scénariste qui a écrit tout ça. (Un dimanche matin en sous-vêtements.)

Par quelles études ou formations es-tu passé pour arriver où tu es? J’ai fait le programme auteur à l’École nationale de l’humour. Je continue à me former avec des petites formations de fins de semaine où en lisant plein de bouquins de scénarisation. Je lis aussi beaucoup sur la psychologie. C’est un sujet qui m’intéresse et ça m’aide à plusieurs niveaux.

À quoi ressemble ton environnement de travail?  C’est souvent chez moi, mais j’essaie de varier en allant écrire dans un café, à la bibli ou dans un parc. Ça amène toujours des énergies différentes. Aussi, quand j’ai à chercher des idées et faire des listes, j’écris souvent sur papier question de m’enlever la face de devant l’écran pour quelques instants.

Trois qualités obligatoires pour faire ce métier? Talent, passion, organisation.

LA chose que tu changerais de ton métier? J’aimerais que quelqu’un d’autre s’occupe de toute la partie « dénicher des nouveaux contrats ». T’as beau être le meilleur auteur de l’univers, si tu n’arrives pas à « réseauter » et te faire des contacts et te tenir au courant des prochains projets sur lesquels tu pourrais collaborer, c’est difficile de s’en sortir. Même quand on est déjà occupé sur plusieurs projets inspirants, il faut continuer à faire des démarches pour les prochains.

Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier? Il y en a plein! Mes bouts préférés, c’est quand j’écris des dialogues et qu’un des personnages arrive à me surprendre comme si ce n’était pas moi qui étais en train d’écrire la scène. Des fois, j’éclate de rire tout seul. J’ai l’air un peu tata, mais ce sont vraiment des cool moments.

Qu’est-ce que d’occuper ton emploi t’a appris sur toi-même? Que ma sensibilité pouvait être une qualité pour vrai.

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction financière, quel métier ferais-tu? Exactement le même, mais j’arrêterais de stresser autant sur le loyer. Et je pourrais financer moi-même tous mes super projets télé!

Un souvenir qui te rend fier de ton travail :  Chaque fois que je reçois un message de quelqu’un qui a été touché par un de mes textes. Surtout quand ce sont des gens qui traversent une passe difficile.

Un conseil aux jeunes qui voudraient s’orienter vers ton métier : J’ai lu des centaines de conseils du genre et je suis souvent en désaccord, alors j’en profite pour conseiller de ne pas trop se fier à tous ces fameux conseils. 🙂

Questions en RAFALE!

  • Univers féminin ou Masculin ?

Chaque projet a son univers et ça dépend aussi des domaines. Par exemple, en télé jeunesse, c’est souvent plus féminin. En écriture de scène, c’est plus souvent masculin. Ça change et se mélange et j’adore ça.

  • Bureau ou route, extérieur ?

Toutes ces réponses. J’ai aussi ce fantasme de pouvoir écrire en voyageant.

  • Conciliation travail-vie privée ou workaholic ?

C’est difficile de déterminer à quel moment j’arrête de travailler. Pas que je sois toujours en train d’écrire, mais tout le reste de ma vie compte comme de l’inspiration. J’ai des petits calepins partout au cas où j’aurais des bonnes idées. Même dans la douche!

  • Paperasse ou travail manuel ?

Ouf, je déteste la paperasse et je suis zéro manuel. Est-ce que je peux utiliser mon ricochet?

  • Travail solitaire ou en équipe ?

J’ai besoin des deux. Il y a clairement une partie de solitude dans mon travail et je l’apprécie, mais ça peut être sournois si tu passes trop de temps tout seul. J’aime avoir quelques rencontres d’équipes et des projets à plusieurs pour me garder sain d’esprit et plein d’énergie. Les humains ne sont pas faits pour rester seuls bien longtemps.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Profil d’emploi : Auteur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s