Profil d’emploi : carrière dans la transformation alimentaire

Rien de mieux qu’un dimanche matin pour sortir un article et recommencer à être productive ! Les vacances m’ont bien relaxé et je suis prête à vous fournir plein de nouveaux articles cette année ! Voici le portrait de Joëlle, une femme que j’admire beaucoup et qui passe son temps à voyager partout dans le monde pour son travail. J’étais curieuse de savoir ce qui pouvait bien l’amener à se déplacer autant, elle qui tripe sur sa job ! Voyons voir ce fameux emploi qui a un nom super long, mais qui est oh combien intéressant !

 

Salut, qui es-tu ? Joëlle, 27 ans
Quel est ton métier ? Directrice de l’assurance-qualité et des affaires réglementaires. C’est un métier du domaine de la transformation alimentaire.
Depuis quand œuvres-tu dans ce domaine? Ça fait 4 ans ½ dans ce domaine et 1 an ½ dans ce poste.
En gros, tu fais quoi?  Mon travail (vous l’aurez deviné avec mon titre) touche deux domaines assez différents; la qualité et la réglementation.

Côté qualité : je suis responsable de garder un œil sur tout ce qui concerne de près ou de loin la qualité de nos produits. Je visite nos usines et nos fournisseurs et j’inspecte les lieux afin de déceler de potentielles failles dans la façon de produire. Il faut que ces failles soit décelées avant que ne soient générés des produits non-conformes (genre, pas bons). Je suis également présente lors des inspections qui viennent de l’extérieur, par nos clients ou par le gouvernement par exemple.Je passe aussi en revue les différentes procédures des usines et je cherche des opportunités d’améliorations. J’observe comment les systèmes fonctionnent et je les compare d’une usine à l’autre : j’essaie de voir si on peut uniformiser certaines bonnes pratiques et modifier les pratiques à risque. Il me faut souvent faire preuve de beaucoup de tact pour informer des employés qu’ils devraient faire certaines tâches différemment! C’est un travail où l’on doit avoir de l’entregent et faire passer nos messages tout en douceur. Au quotidien, je suis en constante communication avec des personnes de différents départements sur toutes sortes de fuseaux horaires. On se parle de plaintes, d’équipements, de microbiologie, de résultats analytiques, de matières premières, de problèmes de production, ou encore de questions qui nous viennent de clients. J’évalue les coûts et la faisabilité de projets comme l’ajout de nouvel équipement ou encore l’obtention de diverses certifications pour nos usines. Histoire que tout fonctionne mieux pour tout le monde !
Côté affaires réglementaires :  je dois lire et interpréter les réglementations de différents marchés de partout sur le globe.   Je détermine le contenu des étiquettes de nos produits, par exemple si notre produit contient des allergènes ou si on a le droit ou non de faire certaines allégations (ex: bio, pas bio).  Souvent, je dois vérifier s’il est permis de vendre nos produits dans de nouveaux marchés. Je participe également à des comités réglementaires dans d’autres pays où je côtoie divers spécialistes de mon domaine et je me tiens à jours sur les récents développements en lien avec nos produits. Par la suite je vulgarise cette information pour la direction de la compagnie et leur présente régulièrement des données critiques, comme des statistiques sur les plaintes, les non-conformités et le niveau de qualité de nos produits. Tout ça en quête d’amélioration continue.

Qu’est-ce qui t’as amené à faire ce travail  ? J’ai toujours été une foodie – j’adore la cuisine, les restos, découvrir des nouveaux ingrédients et surtout comprendre comment les aliments sont transformés. En parallèle, j’adore la science et la chimie et je prends plaisir à comprendre le fonctionnement de divers équipements d’usine. Dès le début de ma carrière j’ai réalisé que j’étais à l’aise en milieu industriel et avec la gestion d’employés.
Quand tu étais petite, tu voulais faire quoi ? Avocate, informaticienne, chanteuse, médecin… Mes aspirations étaient très variées! C’est seulement rendue au Cégep que j’ai mis le cap sur la science et technologie des aliments.

Justement, par quelles études ou formation es-tu passée?  J’ai un baccalauréat en food science, profil food chemistry que j’ai obtenu à McGill et un certificat en gestion des opérations et de la logistique, profil gestion de la qualité totale que j’ai fait au HEC.  (note: le HEC offre plusieurs programmes sur mesure pour les bacheliers afin de compléter la formation.)

À quoi ressemble ton environnement de travail ? Comme je suis en déplacement près de 40% du temps, je travaille un peu partout : de mon bureau, de ma chambre d’hôtel ou encore en avion! Je me sers principalement de mon cellulaire pour communiquer avec mes collègues et régler des problèmes à distance.
En usine, on bouge beaucoup : je grimpe sur des passerelles, j’inspecte l’intérieur de silos, bref je suis debout toute la journée. Je porte toujours l’équipement de sécurité, qui est de rigueur: chaussures de sécurité, protection auditive, filet à cheveux et sarrau. Il ne faut pas avoir peur des hauteurs, du bruit excessif et des espaces confinés pour faire ce métier.

Trois qualités obligatoires pour faire ton travail ?
– Être calme. Les gens me contactent au quotidien avec des problèmes à régler. Il ne faut pas avoir la panique facile!
– Être proactif. L’essence même de l’assurance-qualité c’est de prévenir les problèmes avant qu’ils ne se produisent, pas de les guérir.
– Être débrouillard. Ce métier amène de nouvelles questions à tous les jours, il faut savoir user de créativité pour trouver nos réponses.

Le plus gros turn-off de ton métier ?Je n’en vois aucun lié à mon métier! Le seul hic quand on étudie dans mon domaine c’est que dernièrement, tout le monde se proclame être un pseudo « expert » en sciences de l’alimentation sur le net, dans les blogs, etc. C’est parfois agaçant de constater l’ampleur de la désinformation qui circule sur le gluten, les OGM ou encore les aliments crus. (note de Sarah :à cet effet, je vous suggère fortement l’article du pharmachien…)
Quels sont les petits bonheurs quotidiens liés à ton métier ? Jaime interagir avec des gens de partout dans le monde et contempler l’impact des différences culturelles dans le monde des affaires. Se sentir utile, améliorer des systèmes de façon durable et créer des liens avec des professionnels un peu partout dans le monde, ça n’a pas de prix.

Si tu avais tous les diplômes du monde et aucune restriction, quel métier ferais-tu et pourquoi ? Honnêtement probablement le mien! On ne connait pas l’avenir mais pour le moment je me sens tout à fait à ma place.

Un souvenir qui te rend fière de ton travail : À chaque fois qu’une de nos usines obtient une nouvelle certification, c’est extrêmement gratifiant. C’est un défi de taille que de coordonner le travail de plusieurs employés vers un but commun!

Un conseil aux gens qui voudraient s’orienter vers ton métier? Renseignez-vous sur l’industrie de la transformation alimentaire : il y a une foule d’articles et de vidéo sur le web qui sont fascinants. Si vous en avez l’opportunité: faites des stages dans différentes fonctions d’une compagnie (achats, planification, logistique, production, etc.) pour vraiment comprendre l’interaction entre les divers départements d’une entreprise.
Une chanson ou une phrase qui te représente ?
^__^ Impossible de me résumer en une chanson ou une phrase.

EN RAFALE !
– Univers plutôt féminin ou Masculin ? Masculin
– Bureau ou route ? 60/40
– Conciliation travail-vie privée ou workaholic ? 50/50
– Paperasse ou travail manuel ? 50/50
– Travail solitaire ou en équipe ? Plutôt solitaire mais avec beaucoup de collaboration

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s